vélo-voyager ?

le vélo-voyage offre bien des avantages, les suivants découlant bien souvent du premier !

sortir du circuit touristique : par ton rythme plus lent que les autres voyageurs, et préférant les routes basse fréquentation aux grandes artères tu vas à la rencontre tant de lieux désertiques que de petits villages habités par des gens authentiques qui se feront une joie de t'accueillir. ces moments hors du commun vont te faire...

(re)découvrir la nature ! par ton trajet atypique tu vas plonger au coeur d'un pays, dans son expression la plus sauvage, avec tous tes sens exacerbés par l'effort et l'aventure ! les odeurs, les silences et les bruits, une ombre salvatrice ou une pluie rafraîchissante, une source claire ou une figue grapillée au coin d'un arbre... puis au détour d'un virage un chien à moitié décomposé, puant dans de la chaux en plein soleil - oups ! puis les instants de paix lorsque tout s'endort...

(re)découvrir... toi ! avec le voyage en solitaire*, au confort spartiate* et à l'effort soutenu*, dans le silence naturel* et sujet à une alimentation minimaliste*, tu vas bien gamberger :) cela te réajustes sur les choses essentielles, ton échelle de valeurs redevient naturelle !
* ou pas !!

(re)découvrir l'autre ! en voyageant à ce nouveau rythme, tu vas forcément vers des rencontres impromptues mais néanmoins délicieuses ! quand l'épicerie du coin est à 46 kms tu vas devoir prendre des risques en abordant les locaux (rires). mais oser demander ton chemin, un lieu à voir ou un truc à faire à des vieux sur la place du village c'est toujours un moment agréable et de plus c'est eux les meilleurs tour-opérateurs, rivalisant de bons plans et astuces :)

(re)découvrir la liberté ! l'indépendance que te procureront ta monture et ta tente est vraiment une des composantes magiques du vélo-voyage : quand tu veux*, tu bouges, quand tu veux*, tu stoppes ! tant mieux parce que tu ne sais même pas où tu vas - hahaha !
bye bye* avions, trains, autocars, bus et taxis, parkings et tickets, horaires et réservations, réceptionnistes et gardiens, passes et clés :)
cela te demandera certes un peu d'organisation, d'anticipation et de flexibilité...
* enfin... presque !

(re)découvrir dormir ! que ce soit en bivouac, chez l'habitant, dans un hôtel classieux ou miteux, ton mode de transport va parfois t'obliger à dormir là où tu ne serais pas allé dans d'autres conditions. pour le pire comme pour le meilleur, en parcourant ainsi l'arbre des possibles tu vas élargir ta vision du dormir.

(re)découvrir manger ! aaah, alors ça c'est l'autre composante magique du vélo-voyage. dénicher une improbable petite auberge dans un micro-village perché sur une colline au milieu de rien et ainsi goûter à une authentique cuisine familliale transmise jalousement de génération en génération, préparée avec des produits locaux et d'une fraîcheur irréprochable... c'est autre chose que les pièges à touristes sur la promenade des anglais, non ???


ultralight ?

en voyageant ultralight, donc en te désencombrant d'objets et de kilos superflus, tu bénéficieras de...

plus de sensations ! tu as envie de piloter un vélo et pas conduire un camion ? au delà des efforts supplémentaires consentis, avec une grosse charge tu vas faire face à des relances poussives et des freinages plus délicats. de plus, les risques de guidonnage augmentent (charge arrière), la direction se durcit (charge avant). aussi, l'inertie de ton vélo augmentera et pourra te surprendre dans les virages à grande vitesse !

plus de kilomètres ! forcément, ton rendement s'en ressentira et pour la même énergie dépensée tu iras plus loin... ou plus vite !

plus de mobilité ! lorsqu'il s'agit de grimper un escalier, de monter dans un train ou d'échapper à une meute de chiens féroces, tu seras bien content d'être léger, réactif et rapide ! et puis avec une petite tente bien maîtrisée assorti d'un paquetage léger et organisé tu plieras en 10 minutes chrono !

plus de sécurité ! un vélo chargé perd en puissance de freinage, adhérence, stabilité (virages, freinages, vitesse), fiabilité (patins de frein, crevaison, roue voilée) et réactivité (relances, accélérations, évitements). et essaye donc de bunny-hoper un nid de poule de 80 cm à 70 dans une descente avec un pack de 20 kilos - hahaha !

plus de confort ! maintenant que tu as gagné 4 kilos tu peux bien réinvestir en passant à une tente 2 places (+300 grs), en embarquant un shirt supplémentaire (+100 grs) ou un oreiller (+50 grs)

plus d'argent ! avec ton mini-pack, tu peux l'embarquer comme bagage à main dans l'avion et diminuer ainsi les frais de voyage...

plus zen ! hééé oui, voyager léger allège aussi l'esprit, fini les hésitations à cause de la couleur de ton t-shirt lorsque tu n'en as qu'un !